Comment diminuer le bruit dans une cantine

Comment diminuer le bruit dans une cantine ? Telle est la question que se posent de nombreux responsables et exploitants de salles de restauration collective, dans un contexte d’accueil de jeunes enfants, ou bien d’établissement scolaires, de restaurants universitaires ou encore de restaurants d’entreprise.

Car une cantine est souvent un endroit bruyant, du fait de la manipulation par ses usagers des accessoires d’art de la table (e.g. assiettes, verres, couverts), et des éléments de mobiliers (e.g. chaises) et aussi du fait des conversations des convives, parfois animées, a fortiori s’ils sont désireux de se faire remarquer ou simplement de se faire comprendre, alors qu’ils éprouvent des difficultés pour cela à cause de la concurrence sonore qui leur est faite par d’autres.

Vis-à-vis de cette problématique, la considération de l’effet de la réverbération du local est primordiale, en relation avec la réflexion des sons sur des surfaces dures, qui contribuent ainsi à l’augmentation des niveaux sonores ambiants.

Pour éviter la surenchère sonore liée au bruit dans une cantine, il y a lieu d’installer des matériaux absorbant les sons, i.e. limitant de telles réflexions d’ondes acoustiques, pour un pourcentage suffisant des surfaces délimitant l’espace considéré (e.g. murs, plafond) en regard de son volume.

Bien sûr la gamme de fréquences dans laquelle ces matériaux sont intrinsèquement performants en terme d’acoustique doit englober les fréquences correspondant à la voix humaine : les matériaux avec un coefficient d’absorption proche de 100 % dans la gamme de fréquences de fréquence centrale d’octave 500 Hz et 2000 Hz satisfait en général à cette condition.

Selon le contexte particulier lié à chaque projet, une ou plusieurs formes d’implémentation de tels matériaux absorbants les sons peuvent être privilégiées ou bien parfois combinées pour diminuer le bruit dans une cantine : sous forme de dalles de plafond ou de baffles suspendus, sous forme de revêtements muraux, sous forme d’écrans mobiles (sur piètement ou sur roulettes) ou fixes.

071 dispositif reduction reverberation restaurant
Comment diminuer le bruit
dans une cantine
   

Dans tous les cas le choix des matériaux doit satisfaire aux conditions strictes de réaction au feu (vis-à-vis des risques d’incendie) et les impératifs liés à la décoration occupent aussi une place de choix parmi les critères de sélection, tout comme les possibilités d’approvisionnement et d’installation.

Avec un choix d’un système correction acoustique approprié, une cantine peut être (ou, s’il s’agit d’un projet de rénovation : peut devenir) un espace suffisamment confortable pour permettre à ses usagers de se resourcer, ce qui n’est évidemment pas la moindre des promesses associées à un tel lieu de vie.

A moins que le bruit des terminaux d’installation de CVC (Chauffage Ventilation Climatisation) ne pose problème, parce que son niveau est trop élevé et qu’il nuit à la tranquillité des occupants.

Si tel est le cas, il faut envisager l’insertion, dans le réseau aéraulique, entre la source de bruit (souvent constituée par un ventilateur) et les bouches de diffusion d’air, de dispositifs appelés « silencieux » qui doivent être l’objet d’un dimensionnement soigné pour permettre le nécessaire compromis entre performance acoustique et aérodynamique, parfois antagonistes.

Pour diminuer le bruit dans une cantine on peut solliciter Isolation Technologie Services (ITS) qui peut effectuer des mesurages acoustiques sur site ou bien travailler sur plans, et proposer des opportunités d’amélioration en sélectionnant ou en définissant des solutions techniques appropriées à chaque situation.

Cela vaut aussi pour d’autres locaux similaires : salles de restauration collective, restaurants d’entreprises, cafétérias, réfectoires.