… aucun souci sur les délais de livraison ainsi que la qualité de la construction ...
C.G. Coordinatrice Projet (région Provence Alpes Côte d'Azur, France)

 

ITS a participé à la construction d'un silencieux d'échappement pour un groupe électrogène industriel, de manière à réduire les émissions sonores (liées à l'évacuation des gaz brûlés) d'un moteur thermique utilisé pour la production d'énergie.

Le dispositif d'insonorisation a été inséré dans la ligne d'échappement, permettant de réduire le bruit en amont de la cheminée de la centrale thermique, de manière à éviter toute gêne sonore pour le voisinage qui, sinon, aurait pû être causée par un niveau de puissance acoustique excessif au débouché.

Une telle installation, classée pour la protection de l'environement (ICPE), est assujettie à une réglementation stricte en matière de lutte contre le bruit de voisinage, basée sur l’émergence i.e. sur la différence entre les niveaux de pression continus équivalents pondérés A du bruit ambiant (installation en fonctionnement) et du bruit résiduel (en l’absence du bruit généré par l’installation, mais mesuré sur la période de fonctionnement de l’installation): 3 dB(A) est l'émergence admissible pour la période 22h – 7h, ainsi que les dimanches et jours fériés, pour les Zones à Emergence Réglementée (ZER) lorsque le niveau de bruit ambiant (incluant le bruit de l’installation) est supérieur à 45 dB(A).

Un dimensionnement soigné doit donc être effectué dans le cas d'un silencieux d'échappement pour un groupe électrogène industriel, car sa performance acoustique ne doit pas générer une perte de pression totale trop élevée, affectant le rendement de l'installation.

En outre, la durabilité est un critère de choix pour un silencieux d'échappement pour un groupe électrogène industriel.