Acoustique et aéraulique, disciplines connexes, fondent l’expertise de la ressource humaine de ITS : en terme d'étude / d’ingénierie pour le dimensionnement d’équipements d’insonorisation (silencieux et autres dispositifs d’atténuation du bruit).

  • pour des réseaux de Chauffage Ventilation Climatisation (CVC), en vue de permettre la maitrise des ambiances sonores (i.e. du confort acoustique) de bâtiments, industriels ou non, et de constructions - y compris d’établissements recevant du public (ERP) – notamment vis-à-vis du bruit d’équipements tels que ceux impliqués dans une installation d’air conditionné, ou tels qu’un groupe frigorifique, une pompe à chaleur
  • pour des installations industrielles avec réseau(x) de fluide(s) : en relation avec des procédés de production ou de transformation variés, avec des systèmes de refroidissement de machines ou de process, avec l’alimentation en air comburant et avec l’échappement de gaz brûlés de fours, de moteurs ou de turbines, avec pour aérocondenseur, pour des aéroréfrigérants (et aussi: pour tour de refroidissement) ou pour – enfin mais non des moindres - des souffleries aéroacoustiques

Vis-à-vis de projets impliquant des sources de bruit dont les émissions sonores sont variables (en nombre, en niveau et en fréquence), et pour lesquels les objectifs peuvent être très différents (selon les limites imposées en des emplacements spécifiés, parfois : en application de réglementations ou de spécifications techniques e.g. de cahier des charges), en matière d’acoustique et d’aéraulique, l’expertise ITS répond notamment aux problématiques suivantes, pour tout ou partie (i.e. pour des composants, considérés individuellement) d’un réseau :

  • prévision de l’impact sonore sur la base de la prise en compte des niveaux de puissance acoustique de chaque source de bruit, des conditions de propagation sonore à l’intérieur du système i.e. pour chaque composant : perte par insertion, bruit propre (lié à l’écoulement du fluide transporté) et aussi en tenant compte des dérivations éventuelles ; les données de sortie sont, suivant le cas : un niveau de puissance acoustique (réf. 1 pW) ou un niveau de pression acoustique (réf. 20 µPa) à un (ou plusieurs) emplacement(s) spécifié(s)
  • prévision de la performance aérodynamique sur la base de la prise en compte des caractéristiques de chaque composant ; les données de sortie sont en général la perte de pression totale, nécessaire pour la sélection de la source d’énergie du réseau e.g. ventilateur (centrifuge ou hélicoïde), compresseur, surpresseur, turbine ou toute autre turbomachine

Ont ainsi leur importance notamment : coudes, longueurs droites, changements de sections, débouchés, filtres : sur tous, il ne faut négliger ni l’influence de la température, ni celle de la vitesse du fluide.

Mais ce n’est pas tout, loin s’en faut.

En matière d’acoustique et d’aéraulique, en terme d’étude / d’ingénierie, l’expertise d’ITS inclue aussi (et surtout, car plus rare ?) le dimensionnement et la conception sur mesure des dispositifs d’insonorisation que sont les silencieux.

Quel que soit leur principe de fonctionnement (dissipatif, à résonnateurs, réactif), ITS peut définir leur géométrie, tant pour la section frontale (souvent : circulaire, carrée ou rectangulaire) et la longueur que pour les partie internes (s’il s’agit de silencieux à séparateurs ou bien avec un revêtement périphérique : largeur des voies d’air et épaisseur du garnissage absorbant, éventuellement recouvert d’un surfaçage ou d’une membrane jouant le rôle de résonateur pour une atténuation à basse fréquence; s’il s’agit de silencieux réactifs : diamètre et longueurs des tubes non perforés utilisés comme résonateurs quart-d’onde).

Pour les silencieux à baffles, et pour les silencieux cylindriques, avec ou sans séparateur central (largement utilisés dans les réseaux aérauliques des bâtiments et pour les installations industrielles), ITS étudie et définit également les caractéristiques acoustiques du matériau utilisé pour le garnissage en tenant compte d’impératifs liés à des considérations techniques variables d’un projet à l’autre e.g. résistance à l’abrasion due au flux d’air et aux effluents, comportement en température, sensibilité à la pression ou à la teneur en vapeur d’eau (e.g. en cas d’air humide).

Pour de tels silencieux étudiés par ITS en terme d’acoustique et d’aéraulique, la note de calcul préparée par ITS fournit des résultats de simulation fiables et précis quant aux performances : perte d'insertion, bruit d'écoulement et perte de pression totale, pour lesquels une prévision est effectuée par ITS, sont comparables à ceux de la norme ISO 7235 Acoustique — Modes opératoires de mesure en laboratoire pour silencieux en conduit et unités terminales.

Il faut dire que ITS s’est dotée, d’une large panoplie d’outils et de moyens de calculs, enrichie au fil du temps :

  • certains outils et moyens de calcul, développés par la ressource humaine de ITS e.g. le logiciel SILDIS Pack 1-8, à l’intérieur duquel on trouve le Module 1 prévision des performances acoustiques et aérauliques de silencieux (cf. lien ici) ; ils ont été validés par de nombreuses comparaisons entre simulations et mesures pour des simulations toujours plus précises, dans des contextes toujours (plus) étendus et toujours plus exigeants en terme de technicité ; ces logiciels sont édités et commercialisés par ITS, avec des applications possibles dans le bâtiment comme dans l’industrie (y compris : pour d’autres gaz que l’air et pour les réseaux de fluides sous pression)
  • d’autres outils et moyens de calcul, pour lesquels des licences ont été acquises auprès d’éditeurs de logiciels moins spécialisés (de CFD, FEM, BEM), pour lesquels un interfaçage avec des données de sortie du logiciel SILDIS (e.g. pour l’admittance de surface de structures acoustiques muticouches, planes ou courbes : alors utilisée comme donnée d’entrée pour ces autres logiciels) permet des simulations, d’une manière qui est ainsi propre à ITS, applicables à des géométries inhabituelles (et très spécifiques)

Par ailleurs, l’expertise d’ITS en matière d’acoustique et aéraulique en terme d’étude / d’ingénierie est prolongée par la commercialisation de silencieux qui, outre leur performance garantie, se distinguent par leur qualité de fabrication (choix des meilleurs matériaux, application de codes de calculs exigeants, recours aux meilleures techniques d’assemblage et de protection contre la corrosion) et leur durabilité.