En France, le mesurage de la décroissance sonore spatiale (décroissance du niveau sonore par doublement de la distance à la source) est réalisé en conformité l’annexe à l’Arrêté du 30 août 1990 pris pour l'application de l'article R. 235-11 du code du travail et relatif à la correction acoustique des locaux de travail ou avec la norme (qui lui est souvent préférée) ISO 14257 - Acoustique - Mesurage et description paramétrique des courbes de décroissance sonore spatiale dans les locaux de travail en vue de l’évaluation de leur performance acoustique (Octobre 2001).

Production du champ acoustique

Le champ acoustique est en général produit par un générateur de bruit rose (source acoustique) omnidirectionnel.           

Appareillage de mesurage

L’appareillage de mesurage acoustique est en général  constitué d’un sonomètre (avec un microphone) et d’un calibreur.

source de bruit
omnidirectionnelle ITS
sonomètre
ITS
 

Logiciel de transfert et d’analyse

Un logiciel de transfert et d’analyse est en général utilisé, permettant une exploitation en différé d’enregistrements effectués sur site.

Evaluation de la décroissance sonore spatiale

Il s’agit de la différence, en décibels, entre le niveau de pression acoustique, dans une bande d’octave donnée et à une position de microphone située à une distance donnée de la source sonore de référence, et le niveau de puissance acoustique de la source sonore de référence dans la même bande d’octave.

Détermination de la décroissance spatiale du niveau de pression acoustique par doublement de distance

Il s’agit de la pente, en décibels, de la courbe de décroissance sonore spatiale dans une plage de distances donnée, lorsque la distance à la source double.

Note

Une valeur de décroissance spatiale du niveau de pression acoustique par doublement de distance trop faible (illustrant des phénomènes de réverbération trop importants) peut nuire au confort acoustique de certains espaces (compte tenu de leur destination) et (dans certains cas) constituer une non-conformité.