L’insonorisation des machines est une obligation découlant de l’application de la directive Européenne 2003/10/CE concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à l'exposition des travailleurs aux risques dus aux agents physiques (bruit).

insonorisation machine
Insonorisation d’une machine
   

En relation avec les concepts introduits et développés dans ce document, des seuils doivent être considérés:

  • d’une part en terme de niveau d'exposition quotidienne au bruit, qui est une moyenne temporelle et s’exprime en dB(A)
  • d’autre part en terme de pression acoustique de crête, qui est une valeur maximale instantanée et s’exprime en dB(C)

Certains seuils ne doivent en aucun cas être dépassés pour les travailleurs (à tout le moins : en France): respectivement 87 dB(A) et 140 dB(C) pour les indicateurs cités plus haut.

Le dépassement d’autres seuils, plus bas, déclenche l’action: respectivement 80 dB(A) et 135 dB(C) pour les indicateurs cités précédemment.

Dans des ateliers, l’action consiste souvent à réaliser l’insonorisation des machines, qui conduit toujours (quand elle est possible) aux meilleurs résultats en terme de réduction du bruit (capté « à la source »).

Bien sûr, la performance du dispositif d’insonorisation à envisager n’est pas la même lorsque l’on s’intéresse à une machine de soudure à ultrasons ou à une presse pour la fabrication de parpaings, de telles sources de bruit différant beaucoup par la gamme fréquentielle correspondant au maximum de leurs émissions sonores, par leur taille et par les impératifs liés à la conduite de l’équipement de production et à sa maintenance.

Le point commun de projets se rapportant à l’insonorisation de l’une ou l’autre de ces machines est qu’il requière des savoir-faire à la fois spécifiques et variés pour le dimensionnement de dispositif de réduction du bruit appropriés, faisant intervenir des considérations en relation avec l’acoustique bien sûr, mais aussi avec l’ergonomie, la mécanique voire la thermique si des dissipations de chaleur doivent être prises en compte, ce qui est souvent le cas.

Les choix à effectuer dans le cadre d’un projet d’insonorisation de machine ne se limitent pas à la sélection de panneaux d’isolation avec un indice d’affaiblissement acoustique élevé et qui sont robustes.

Les impératifs techniques à considérer lors de la conception et de la construction d’un encoffrement (capotage) destiné à l’insonorisation de machines sont parfois antagonistes et nécessitent de trouver des compromis vis-à-vis des fonctionnalités de ces constructions, généralement métalliques (e.g. à base de panneaux modulaires).

Ainsi des portes coulissantes ne permettent (en général) pas l’obtention de performances acoustiques aussi élevées que celles qui pourraient obtenues avec des portes pivotantes (leur l’étanchéité à l’air donc leur affaiblissement acoustique est moindre), mais elles ont par contre un débattement moindre qui est souvent appréciable dans des environnements de travail encombrés (l’espace disponible y est limité) ou bien avec des allées de circulation très proches des machines.

Ainsi, des vitrages ne disposent pas de propriété d’absorption acoustique comparables à celles des parties opaques d’un encoffrement si ces dernières sont réalisées à l’aide de panneaux absorbants (et donc ne contribuent pas autant à limiter l’amplification des niveaux sonores à l’intérieur) mais sont, à l’évidence nécessaires pour la surveillance de process par des opérateurs et il doivent parfois être disposés à des emplacements bien spécifiques et avoir des dimensions devant être spécialement étudiées pour permettre une visibilité optimale.

Sur plans (e.g. au moment de la conception de la machine) ou bien quand la machine est installée, un projet d’insonorisation de machine requière une étude soigneuse et approfondie pour mettre au point les meilleures solutions avec un rapport qualité prix avantageux.

L’expérience est un atout majeur pour la conception et la construction de dispositifs d’insonorisation des machines optimisés, répondant à toutes les attentes des constructeurs ou des utilisateurs finaux.

La ressource humaine d’ITS dispose de cette expérience et la met à votre service, pour tous vos projets d’insonorisation de machines.