Qu’il s’agisse d’un cantine (dans une école, une université, une administration, une entreprise) où l’on souhaite faire une pause et reprendre des forces, ou bien qu’il s’agisse d’un établissement que l’on a choisi pour y partager un moment de convivialité (e.g. en famille, avec des amis) ou pour y avoir une discussion d’affaires (dans un contexte professionnel) en y prenant un repas: le confort acoustique des salles de restaurant ne doit pas être négligé.

Dans le premier cas, le confort acoustique est nécessaire pour se regénérer et pour pouvoir échanger valablement avec ses camarades, ses collègues ; dans le second cas il est indispensable à ce qu’un moment de détente et de proximité tienne toutes ses promesses ; dans le dernier cas, il est obligatoire pour s’entendre.

Il y a donc lieu de faire en sorte que les salles de restaurant soient toujours des espaces à l’intérieur desquels l’amplification des niveaux sonores (due à la réflexion d’ondes acoustiques sur les parois : sol, murs, toiture) est maintenue à un niveau acceptable, pour éviter les surenchères sonores.

Pour cela, la mise en œuvre de matériaux absorbants suffisamment les sons (notamment aux fréquences médium et aigues i.e. dans les bandes d’octave centrées sur 500 Hz et sur 1000 Hz, correspondant à la voix humaine) doit être envisagée.

Selon leur coefficient d’absorption acoustique (qui peut atteindre 100 %), une quantité plus ou moins importante de matériaux doit être mise en œuvre pour limiter le phénomène de réverbération, dont l’importance croît avec le volume de la salle de restaurant.

De tels matériaux peuvent notamment être installés sous la forme de dalles de plafond et d’autres éléments suspendus, sous la forme de revêtement muraux ou sous la forme de claustras, qui participent alors aussi à la limitation de la propagation du bruit.

Il y en a pour tous les goûts (en matière de décoration) et pour tous les budgets ; l'experience acquise par la ressource humaine de ITS dans ce domaine permet de faire les bons choix en termes de sélection de matériaux (compte tenu de leur propriétés acoustiques, mais aussi en considérant tous les autres aspects techniques devant être pris en compte), de défintion des modalités d'implémentation et de détermination des quantités vis à vis des objectifs de chaque projet.

Plusieurs indicateurs de performance sont à considérer en relation avec le confort acoustique des salles de restaurant:

  • la durée de réverbération i.e. le temps (en général: exprimé en secondes), requis pour que le niveau sonore existant dans un local décroisse de 60 dB lorsque la source de bruit est instantanément interrompue
  • le taux de décroissance spatiale pente (exprimé en décibels) de la courbe de décroissance sonore spatiale dans une plage de distance donnée, lorsque la distance à la source double

Un diagnostic sur site, basé sur des mesurages de temps de réverbération / de taux de décroissance sonore spatilale à l’aide d’un appareillage électro-acoustique, est approprié vis-à-vis de l’analyse de la situation en relation avec les critères applicables et vis-à-vis de l’optimisation des aménagements en terme de correction acoustique des salles de restaurant.

ITS peut améliorer le confort acoustique des salles de restaurant.