Une salle anéchoïque transportable est un moyen d’essais acoustiques utilisé pour la Recherche et le Développement (R&D), commercialisé par ITS.

Qu’il s’agisse de quantifier les émissions sonores d’une machine ou d’un équipement, ou bien qu’il s’agisse de mettre au point et de qualifier la performance acoustique d’équipements électroacoustiques ou de télécommunication, une salle anéchoïque permet la conduite de mesurages dans des conditions proche du champ libre i.e. en s’affranchissant des réflexions indésirables du son sur les parois et avec un bas niveau de bruit de fond i.e. en isolant du bruit environnant, même si la salle anéchoïque est installée dans un atelier avec des niveaux sonores importants liés à des productions industrielles.

Ainsi, les murs, la toiture (et, lorsqu’il ne s’agit pas d’une salle semi-anéchoïque: le plancher), doivent être bâtis de manière à permettre l’obtention de ces deux fonctionnalités essentielles, qui nécessitent la mise en œuvre de systèmes constructifs spécifiques, à la fois de forte épaisseur (vis-à-vis de l’exigence technique liée à l’obtention d’une forte absorption acoustique) et massifs (vis-à-vis de l’objectif de limitation de la transmission des sons entre l’intérieur et l’extérieur).

Très souvent, une salle anéchoïque doit être transportable, lorsqu’il s’agit de faire face aux défis de mobilité des organisations industrielles modernes qui se caractérisent par des changements d’affectation de locaux en relation avec des relocalisations d’unités ou d’installations complètes, au gré des changements de stratégie.

ITS a participé au démontage, au transport, et au remontage d’une salle anéchoïque transportable dans les environs de Paris (région Ile de France - France).

Cette salle anéchoïque avait été commercialisée par ITS il y a à peine plus d’un an, mais des changements organisationnels chez ce client, industriel spécialisé dans les matériels électroacoustiques de haut de gamme, ont conduit à ce que son déménagement doive déjà être envisagé.

Heureusement, cette salle anéchoïque avait été conçu de manière à rendre possible de tels travaux, pris en compte depuis longtemps comme étant assortis d’une assez forte probabilité d’occurrence, les choses étant ce qu’elles sont dans notre monde moderne.

C’est pourquoi la relocalisation de cette salle anéchoïque transportable a été réalisée sans difficulté particulière et sans modification de ses caractéristiques acoustiques exceptionnelles, puisque basées sur l’utilisation d’absorbeurs compacts à large bande, dont la compacité a justement facilité le processus ayant consisté à trouver un nouvel emplacement pour accueillir ce moyen d’essais (parce que son emprise était inférieure à celle qui aurait été rendue nécessaire par l’usage de dièdres absorbant conventionnels, toutes choses égales par ailleurs vis-à-vis de la fréquence de coupure basse de la salle anéchoïque).