Comme de nombreux autres locaux d'établissements scolaires, les cantines constituent des espaces de vie quotidienne dans lesquels la réverbération doit être limitée en vue d'une maitrise des niveaux sonores ambiants, et ce pour le bien être des occupants que sont à la fois les usagers et le personnel de service. Il est souvent nécessaire d'avoir recours en pareil cas à des aménagements spéciaux en matière d'acoustique architecturale en vue d'assurer l'habitabilité requise pour ces espaces auxquels sont applicables des dispositions réglementaires spécifiques en relation avec la limitation du bruit.

Les indicateurs de la performance acoustique d'un espace dédié à la cantine sont principalement:

  • la durée de réverbération (ordinairement exprimée en secondes) i.e. le temps requis pour que le niveau sonore existant dans un local décroisse de 60 dB lorsque la source de bruit (e.g. un générateur électroacoustique [1]) est instantanément interrompue
  • le taux de décroissance spatiale (en décibels) i.e. la pente de la courbe de décroissance sonore spatiale dans une plage de distance donnée, lorsque la distance à la source (e.g. un générateur électroacoustique [1]) double

Il n'y a pas d'ambiance acoustique d'une qualité appropriée sans des valeurs satisfaisantes pour ces 2 grandeurs physiques qui conditionnent - tout à la fois -:

  • l'intelligibilité de la parole (sans laquelle on doit hausser la voix - voire crier - pour se faire entendre, ce qui est contreproductif, si chacun fait de même): pour des locuteurs installés à une même table
  • la discrétion des conversations (pour des usagers de la cantine installés à des tables adjacentes ou plus éloignées encore)
  • le niveau de bruit ambiant

Lla mise en oeuvre de claustras absorbants (qui cumulent différentes fonctionalités bien utiles dans de tels contextes), est souvent un moyen commode de contribuer à la diminution de la réverbération et de la propagation du bruit dans une cantine.

ITS participera à la correction acoustique d'une cantine en commercialisant des claustras absorbants dans les environs de Rouen (France, région Haute-Normandie, département de Seine Maritime).

Compte tenu de la gêne sonore ressentie par les occupants ayant conduit à envisager des travaux de correction acoustique, une diminution de la durée de réverbération a rendu nécessaire l’installation de produits et systèmes constructifs justifiant de performances acoustiques notamment aux fréquences médium et aigues.

Ont donc été considérés lors du dimensionnement des équipements de correction acoustique de cette cantine :

  • des écrans acoustiques (claustras absorbants) à base d'une laine minérale de forte densité et d'un surfaçage approprié (tissu) permettant un nettoyage avec un chiffon humide (réalisés sur mesure, avec piètements), qui constituent une solution usuelle en matière d'isolation acoustique des bâtiments telle que pratiquée par ITS.

Aucun doute que la mise en oeuvre de ces écrans acoustiques permettra d'améliorer le confort acoustique de la cantine en participant à sa décoration.

La correction acoustique de cantines (e.g. scolaires, universitaires, en entreprise) constitue un sujet récurrent d'ingénierie et de travaux pour ITS, qui, dans d'autres contextes, peut aussi baser les solutions d'amélioration de la situation acoustique sur la mise en oeuvre de revêtements absorbants muraux ou en plafond, selon les résultats de l'étude de la réverbération de tels locaux réalisée au cas par cas.

Confort acoustique dans les bâtiments

end faq

[1] pour ce qui concerne les mesurages pouvant être réalisés sur site par ITS, aux fins de réaliser un diagnostic préalable à la recherche d'amélioration de la situation qui aura ainsi été constatée et analysée (une fois les résultats des mesures comparés à des valeurs de référence, en général dépendates de la destination du local et de son volume)