La performance acoustique de silencieux (à température ambiante: ventilation, climatisation, process industriels variés ou en haute température: process industriels variés, cheminées, échappements...) est très dépendante de la fréquence et est liée principalement d'une part à la performance du revêtement absorbant compte tenu de l'écartement des voies d'air et de la longueur du silencieux (caractérisée par la perte par propagation) ainsi le cas échéant (pour des silencieux autres qu'à dissipation simple) qu'à la géométrie des séparateurs (caractérisée par la perte par réflexion) et d'autre part aux phénomènes de by-pass: transmission d'énergie acoustique au travers de l'enveloppe du silencieux ainsi le cas échéant (pour des silencieux autres qu'à dissipation simple) qu'au travers des séparateurs eux-mêmes, et enfin au bruit regénéré en relation avec la vitesse de passage du fluide.

Cette performance peut être exprimée en terme de différence (avec et sans le silencieux) de niveaux globaux de pression acoustique pondérés A ou de niveaux de pression acoustique par bandes d'octave à des emplacements spécifiés (tels que valeur maximale à 1 m du plan de sortie du silencieux, valeur moyenne sur une surface enveloppante) - également appelée différence de niveau de pression acoustique d'insertion - ou bien en terme de différence de niveaux globaux de puissance acoustique pondérés A ou de niveaux de puissance acoustique par bandes d'octave de la sortie du silencieux (ou de la bouche, ou de la source sonore insonorisée) - également appelée perte d'insertion du silencieux - .

Les silencieux dissipatifs (ou encore: silencieux à dissipation) sont des dispositifs atténuant les sons à large bande.

A titre d'ordres de grandeur (et vis à vis d'un spectre de bruit de type "bruit rose"), une différence de niveau jusqu'à 10 dBA peut en général être obtenue sans exigence particulière, tandis qu'une différence de niveau de 10 à 20 dBA requière un silencieux type sans by-pass important, tandis qu'une différence de niveau de 20 à 30 dBA nécessite un silencieux type avec des dispositifs de cloisonnements transverses du revêtement absorbant et un montage élastique, et tandis qu'une différence de niveau de 30 à 40 dB met en jeu des silencieux à haute performance soigneusement conçus et montés (une différence de niveau encore supérieure doit faire intervenir une construction spéciale ou 2 silencieux installés en série avec un espacement suffisant).

La prévision des performances acoustiques de silencieux dissipatifs peut être effectuée avec le logiciel de simulation SILDIS®®.

Les mesurages sur silencieux peuvent être effectués (selon le cas) selon la norme NF EN ISO 7235 Acoustique - Modes opératoires de mesure en laboratoire pour silencieux en conduit et unités terminales - Perte d'insertion, bruit d'écoulement et perte de pression totale ou selon la norme NF EN ISO 11820 Acoustique - Mesurages sur silencieux in situ.

>> Comment diminuer le bruit d’une pompe à chaleur (PAC)?

>> Comment diminuer le bruit d'un ventilateur?