Les données d’entrée utiles pour la mise en oeuvre d'un revêtement absorbant dans une salle d'essais sont principalement la destination du local (pour des salles de mesures acoustiques: des exigences normatives sont associées aux salles anéchoïques ou semi-anéchoïques), le type de métrologie envisagée et la bande de fréquences d'intérêt, la nature des objets en essai (taille, spectre), la configuration des lieux (aire des surfaces disponibles, admissibilité de surcharges pondérales pour des supports muraux ou en toiture et le cas échéant en plancher). Dans de très nombreux cas, la réaction au feu des matériaux envisagés entre également en ligne de compte ainsi que des considérations liées à l'aspect (parti architectural, couleurs, matières...).

Dans le cas de réalisation dans le secteur de l'industrie automobile, ou pour d'autres applications industrielles en relation avec le secteur des industries du transport ou de l'énergie (souffleries aéro-acoustiques), des contraintes spécifiques liées à la résistance aux chocs ou aux agressions climatiques peuvent rendre nécessaire le recours à des revêtements absorbants particuliers (avec revêtement étanche lavable) ou l'emploi d'aciers inoxydables.

D’autres paramètres peuvent intervenir tels que la masse autorisée, la longévité requise ou le budget disponible ainsi (parfois) que l'épaisseur du revêtement.