Quand elle n’est pas liée aux déperditions thermiques, l’isolation des bâtiments concerne la propagation des bruits et la réverbération des espaces.

La limitation, dans un local donné, de la propagation du bruit extérieur (notamment: trafic routier, aérien ou ferroviaire) est requise dans de nombreux contextes e.g. lorsqu’il s’agit de bureaux ou d’espaces associés (bureaux individuels, collectifs ou paysagers, salles de réunion ou de formation, espaces de détente et de restauration) car influant sur l’ambiance acoustique de tels espaces de travail vis-à-vis desquels la norme NS 31080, d’application non obligatoire, constitue souvent le document de référence.

Elle est aussi requise pour de nombreux locaux des établissements d’enseignement (entre autres écoles maternelles et élémentaires, collèges lycées, universités), pour les salles de sports qui leur sont associées ainsi que pour des établissements de santé, objet de 2 arrêtés ministériels distincts en date du 25 avril 2003.

Le niveau d’isolation des façades est alors déterminant, son évaluation étant l’objet de la norme NF EN ISO 140-5 Acoustique - Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction -- Partie 5: Mesurages in situ de la transmission des bruits aériens par les éléments de façade et les façades.

Pour de tels locaux, l’isolement au bruit aérien intérieur constitue également une exigence technique commune, faisant intervenir l’isolement acoustique standardisé pondéré lui-même calculé à partir d’une grandeur dont la détermination est basée sur la norme ISO 140-4:Acoustique - Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction - Partie 4: Mesurage in situ de l'isolement aux bruits aériens entre les pièces quand elle n’est pas basée sur la norme ISO 16283-1 Acoustique - Mesurage in situ de l'isolation acoustique des bâtiments et des éléments de construction - Partie 1: Isolation des bruits aériens.

Pour ces mêmes locaux et pour d’autres (tels que des ateliers), la limitation de la réverbération est un enjeu majeur, puisqu’impactant dans certains cas les conditions de parole et d’écoute, dans d’autres cas les conditions de travail, et puisqu’influant donc toujours sur le confort acoustique des occupants (si ce n’est sur leur santé auditive lorsque l’amplification des niveaux sonores due aux réflexions d’ondes acoustiques sur les parois d’un espace clos conduit à ce que soient atteints les seuils qui ne doivent être dépassés en aucun cas - un niveau d’exposition quotidienne au bruit au-delà de 87 dB(A) et/ou d’un niveau de pression acoustique de crête au-delà de 140 dB(C) -.

Selon le contexte l’exigence technique se rapportant à limitation de la réverbération de locaux est couramment formulée :

-soit en tant que limite de temps de réverbération, qui peut alors être évalué en conformité avec la norme NF S 31-057 – Acoustique – Vérification de la qualité acoustique des bâtiments quand ce n’est pas avec la norme NF EN ISO 3382-2 - Acoustique - Mesurage des paramètres acoustiques des salles -Partie 2 : Durée de réverbération des salles ordinaires

-soit en tant que décroissance du niveau sonore par doublement de distance à la source (taux de décroissance sonore spatiale), qui peut être évaluée (en France) en conformité avec les dispositions de l’annexe de l’Arrêté du 30 août 1990 pris pour l’application de l’article R. 235-11 du code du travail et relatif à la correction acoustique des locaux de travail quand ce n’est pas en conformité avec la norme NF EN ISO 14257 Acoustique - Mesurage et description paramétrique des courbes de décroissance sonore spatiale dans les locaux de travail en vue de l'évaluation de leur performance acoustique

ITS maîtrise les documents de référence en matière d’isolation des bâtiments et peut proposer les solutions appropriées au confort acoustique des occupants de chaque espace e.g. dans le cas de locaux industriels ou de bâtiments tertiaires.

Les logements sont aussi des bâtiments vis à vis desquels il y a lieu de se préoccuper de l'isolation, e.g. vis à vis des bruits aériens (à l'inérieur comme à l'extérieur) et vis à vis des bruits d'équipements: il font également partie du domaine d'acivité de ITS.

Isolation des bâtiments