En des temps ou un intérêt particulier est porté aux énergies renouvelables, la méthanisation (i.e. la dégradation par des micro-organismes de déchets/matières organiques dans des conditions contrôlées, notamment en l’absence d’oxygène), constitue un procédé en vogue (puisque le biogaz qui en est issu peut être utilisé comme carburant pour un moteur thermique).

La combustion de biogaz peut permettre la production d’énergie électrique et la récupération de chaleur (cogénération): cela constitue un mode de valorisation présentement assez répandu, qui conduit à l’implantation de centrales de production d’énergie décentralisées en des lieux variés (parfois: en rase campagne), dont le calme originel doit être préservé, ce qui conduit à ce que soient conçus et réalisés des aménagements spécifiques en matière d’insonorisation d'installations de cogénération.

En effet, l’émergence i.e. la différence entre les niveaux de pression continus équivalents pondérés A du bruit ambiant (centrale de production d’énergie en fonctionnement) et du bruit résiduel (en l’absence du bruit généré par la centrale de production d’énergie, mais mesuré sur la période de fonctionnement de la centrale) est limitée – selon le cas à 5 ou 6 dB(A) en période diurne et à 3 ou 4 dB(A) en période nocturne - dans les Zones à Emergence Réglementée (ZER), qui incluent en général, à proximité: les habitations, les zones constructibles et les zones occupées par des tiers e.g. Etablissements Recevant du Public (ERP), autres établissements industriels.

De plus, une unité de méthanisation-cogénération biogaz devant respecter la réglementation applicable aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) est assujettie au respect de l’absence de tonalité marquée (la différence entre le niveau de pression acoustique dans une bande de fréquence de 1/3 d’octave donnée et les bandes de fréquences adjacentes, est jugée indésirable si elle dépasse 10 dB dans l’intervalle fréquentiel 50 Hz-315 Hz ou bien 5 dB dans l’intervalle fréquentiel 400 Hz-8000 Hz).

Avec des moteurs industriels dont le niveau de puissance acoustique avoisine souvent 125 dBA ref. 1pW (pour celle rayonnée par la carcasse comme pour celle à l’échappement) l’obtention de niveau de pression acoustique aussi bas que 55 dB(A) à 10 mètres (voire moins si le bruit résiduel est extrêmement bas) constitue un objectif ambitieux.

L’enveloppe des bâtiments abritant les moteurs, y compris les ouvertures (portes, orifices pour la ventilation avec ventilateurs eux-mêmes bruyants) et la cheminée doivent être équipés de systèmes d’insonorisation à haute performance, dont la sélection des composants doit être rigoureuse vis-à-vis de tous les impératifs techniques de ce type de projet qui sont nombreux et variés en marge de l’acoustique: réaction au feu (parfois degré coupe-feu des parois), tenue mécanique, compacité….et aussi, s’agissant des silencieux d’échappement : performance aérodynamique, résistance à la corrosion, poids lorsqu’il sont installés en toiture de conteneurs insonorisés.

Si des plaintes de voisinage ont été enregistrées en relation avec des émissions sonores excessives de centrales de méthanisation-cogénération biogas, ITS peut effectuer un diagnostic sur site et fournir un accompagnement personnalisé pour la recherche et la mise au point de solutions de réduction du bruit.

Si l’on souhaite éviter la survenance de telles situations en prévoyant, au moment du dimensionnement et du chiffrage de la centrale, l’intégration des moyens d’insonorisation appropriés au respect de la réglementation en matière de bruit dans l’environnement, on peut utilement contacter ITS.

ITS participera en tant qu’exposant au salon Expobiogaz les 6 et 7 juin 2018 à Strasbourg (région Grand Est, France): le stand K21 sera l’endroit où il faudra être pour en savoir plus sur les technologies et services proposés par ITS en matière de lutte contre le bruit (en général: mesures, études et travaux en insonorisation industrielle et isolation/confort acoustique des bâtiments notamment pour les installations de méthanisation-cogénération biogaz).

En particulier, la gamme renouvelée et étendue de composants et systèmes pour lignes d’échappement de moteurs commercialisée par ITS sera présentée (silencieux, dispositifs de Réduction Catalytique Sélective RCS, cheminées industrielles et accessoires).

ITS Biogaz 2018
stand ITS (K21)
la veille du premier jour du salon
  Expobiogaz 2018 Strasbourg
   

ITS peut fournir des solutions de réduction du bruit d'une installation de cogénération.