ITS propose la réalisation d’études acoustiques, à partir d’un centre de compétences et d’intervention basé à Lyon (69 et dans la région Rhône-Alpes-Auvergne), en mesure de se projeter partout en France, comme dans les pays limitrophes (ou plus loin pourvu qu’on y parle l’anglais ou l’allemand, si ce n’est le français).

Les études acoustiques proposées sont souvent en relation avec les problématiques liées au bruit, e.g. dans l’entreprise (aux postes de travail, y compris dans des bureaux paysagers tels que des centres d’appel, mais aussi dans les salles de réunions, ou dans pour cantine), mais pas seulement.

Dans certains cas, des équipements sont à l’origine d’émissions sonores trop importantes, que ce soit dans des ateliers de production (machines, équipements annexes tels que réseau de ventilation ou de dépoussiérage), ou que ce soit dans des bureaux (bouches de climatisation, photocopieurs, machines de mises sous pli). Il y a lieu alors de caractériser la gêne sonore en mesurant le niveau de pression acoustique, selon le contexte: continu équivalent en dB(A) ou de crête en dB(C) et de le comparer aux valeurs d’exposition sonore quotidienne au bruit déclenchant l’action ou à d’autres valeurs de référence e.g. pouvant être fournies par une norme s’il s’agit de bureaux.

Parfois, la protection de l’environnement (e.g. de sites industriels) peut motiver l’étude acoustique, et il faut alors prendre en compte le niveau sonore se rapportant au bruit ambiant (comportant le bruit particulier en cause vis-à-vis d’une éventuelle gêne de voisinage) et le bruit résiduel, pour déterminer l’émergence et la comparer aux valeurs réglementaires.

Dans d’autre cas, c’est du local qu’il faut se préoccuper, si la réverbération y est trop importante. Il y a lieu alors de pratiquer une métrologie spécifique pour la quantifier ou pour déterminer la décroissance du niveau sonore par doublement de la distance à la source de bruit et de la comparer par rapport à une valeur de référence e.g. pouvant être fournie par une norme s’il s’agit de bureaux ou (en France) par un arrêté ministériel dans le cas général.

En dehors des contextes liés au travail, des espaces tels que des locaux à usage sportif, des salles polyvalentes, des restaurants, des locaux accueillant de jeunes enfants peuvent nécessiter une étude acoustique, si les occupants y ressentent une gêne, et une approche similaire est alors à envisager, en relation avec un référentiel réglementaire ou normatif différent.

Dans tous les cas l’étude acoustique d’ITS permettra de dégager des pistes pour améliorer la situation qui aura été constatée, les solutions étant très variables.

Parfois, en relation avec le bruit dans l’industrie, des réaménagements de postes ou des modifications de l’organisation du travail pourront être envisagée pour réduire l’exposition au bruit des travailleurs.

Dans la plupart des cas pour lesquels une étude acoustique aura été nécessaire et aura justifié de faire appel à ITS, des équipements d’insonorisation devront être envisagés, soit « à la source » i.e. au niveau des équipements bruyants  eux-mêmes (capotages, silencieux), soit au niveau d’enveloppe de bâtiments (éléments de correction acoustique, renforcement de l’isolation aux bruits aériens), soit pour s’opposer à la propagation du bruit (écrans, murs anti-bruit). 

ITS sait dimensionner sur Lyon et sa région (Rhône, 69) de tels équipements d’insonorisation et accompagner ses Clients jusqu’au terme de leur démarche de progrès en matière d’acoustique. 

ITS propose la réalisation d’études acoustiques à Lyon (69 et dans la région Rhône-Alpes-Auvergne).