Dans un atelier en relation avec la transformation de métaux, une ligne de production constitue une source de bruit pouvant, si l’on néglige son insonorisation, placer en situation de traumatisme auditif un nombre de travailleurs très supérieur à celui correspondant aux seuls opérateurs directement affectés à la conduite de la ligne considérée.

En effet, pour une machine telle qu'une presse ou un tour (a fortiori: s’ils sont combinés e.g. pour des opération d'usinage de métaux), les émissions sonores peuvent être si importantes qu’elles sont de nature à impacter des zones très étendues des locaux de travail ou ils sont implantés, occasionnant une exposition au bruit à des niveaux supérieurs à la limite déclenchant l’action - en France: niveau d’exposition quotidienne au bruit au-delà de 80 dB(A) et / ou niveau de pression acoustique de crête au-delà de 135 dB(C) -.

Pour lutter contre une telle pollution sonore, un encoffrement de haute technicité doit être envisagé, devant offrir à la fois une performance optimisée en terme d’isolation acoustique et des fonctionnalités multiples (e.g. protection physique vis-à-vis des pièces en mouvement, captation des poussières émises lors de l’usinage, évacuation de la puissance calorifique dissipée par les différents organes), sans parler de la prise en compte des contraintes liées à la conduite (e.g. ouvertures diverses, fenêtres et hublots), à l’accès (avec des contraintes liées à la sécurité nécessitant la mise en œuvre de capteurs pour prévenir les accidents du travail) et à la maintenance (e.g. portes, panneaux démontables, trappes).

ITS participera à l’insonorisation d’une ligne de production combinant une presse et un tour près de Vienne dans le département de l’Isère dans la région Rhône-Alpes (France).

Le fait qu’il s’agisse d’une ligne de production non encore installée rend nécessaire un travail de conception mécanique sur plans faisant intervenir une modélisation en 3 dimensions (modèle 3D) des machines, de leurs auxiliaires et de l’encoffrement: les zones d’implantation des murs et de la toiture constituant l’insonorisation ainsi que des composants du système de ventilation (à l’aspiration: filtre et silencieux, au refoulement: silencieux et ventilateur) devront être étudiés avec soin pour tenir compte d’une limitation de l’espace (suffisamment) libre pour de nouveaux équipements et pour tenir compte des risques d’interférence physique (clashs).

Nul doute que la grande expérience de ITS et de ses partenaires pour la conception, la construction et l’installation sur site de tels équipements d’insonorisation d'une ligne de production dans un milieu industriel complexe permettront à ce projet d’être un succès tant par les résultats qui seront obtenus vis-à-vis de toutes les fonctionnalités attendues (d’un encoffrement qui doit par ailleurs être construit pour durer) que par la manière dont ils auront été obtenus, au moyen notamment d’une conception optimisée et d’un management de projet rigoureux et efficient.