Les centrales électriques à gaz sont basées sur l’utilisation de turbines à combustion, dont les émissions sonores (ainsi que celle de leurs équipements auxiliaires) sont très importantes: il y a lieu de les maintenir à un niveau acceptable pour le voisinage comme pour les employés évoluant à l’intérieur du périmètre de la centrale.

Parmi les sources de bruit les plus notables, peuvent être mentionnées la turbine elle-même bien sûr, mais aussi le module gaz, le module d’injection ou encore des ensembles de surfaces de gaines, notamment dans la partie amont du système d’échappement où les émissions sonores ne sont pas atténuées par un silencieux.

Il y a lieu en pareil cas de concevoir et de construire des bâtiments insonorisés pour limiter la diffusion du bruit, avec des systèmes de ventilation appropriés à l’évacuation de l’énergie calorifique dissipée par les différents organes.

ITS participera à des travaux d’insonorisation dans une centrale électrique dont la production est basé sur l’utilisation d’une turbine à gaz de forte puissance (plus de 120 MW en cycle simple, plus de 190 MW en cycle combiné) en Afrique de l’Ouest.

L’enjeu du projet sera de ne pas dépasser les seuils d’exposition au bruit, notamment en relation avec un niveau de puissance acoustique pour la turbine de l’ordre de 135 dB(A), qui est très étendu en terme de spectre fréquentiel (typiquement de 20 à 20kHz).

Les règles et normes internationales seront appliquées pour la conception et la réalisation des édifices en question, pour lesquels des sous-ensembles démontables parfois de grandes dimensions devront être prévus pour les opérations de maintenance des différents matériels encoffrés dans le cadre de ces travaux d'insonorisation dans une centrale électrique.