Les turbines à gaz constituent un mode de production d’énergie électrique, privilégié par rapport à d’autres pour des raisons variables selon les cas, au nombre desquelles parfois le fait qu’il implique des centrales d’emprise modérée (au regard de l’emprise de centrales à charbon ou de centrales nucléaires), donc pouvant être a priori implantées à peu près partout, le choix du lieu d’implantation pouvant notamment être guidé par la proximité de consommateurs (e.g. dans des zones industrielles quand ce n’est pas en milieu semi urbain) ou par la proximité de gisements de combustibles (e.g. gaz, pétrole brut).

La lutte contre la pollution sonore qu’elles pourraient générer ne constitue pas le seul domaine d’intervention de ITS.

En effet, ces centrales de capacité de production très variable (de quelques MW pour les plus petites à plusieurs centaines de MW pour les plus grosses) sont basées sur l’utilisation de machineries apparentées à des moteurs à combustion interne nécessitant un air comburant et un fluide pour ses systèmes de ventilation forcée (complexes) suffisamment propres.

Dans le cas de centrales parfois implantées dans des endroits aussi hostiles qu’un désert où se produisent de manière récurrente des tempêtes de sable, des dispositifs spécifiques doivent être envisagés en vue de permettre le bon fonctionnement et la durabilité des différents équipements de haute technologie mis en jeu par les principes de fonctionnement variés utilisés .

ITS participera à la construction de systèmes de filtrations pour deux turbines à gaz de forte puissance (plus de 120 MW en cycle simple, plus de 190 MW en cycle combiné) destinées à une centrale de production d'énergie en Afrique du Nord.

La qualité de l’air une fois filtré constituera évidemment un critère majeur de jugement de la qualité de ces systèmes, les modalités de leur maintenance (e.g. du remplacement des consommables) constituant également un aspect essentiel de ce système de filtration pour turbines à gaz.

Comme souvent dans le cadre de projets de mise à niveau d’installations prévoyant la mise en œuvre a posteriori d’équipements non prévus à l’origine, la conception de dispositifs à la fois performants et compatibles avec l’existant e.g. suffisamment compacts pour rendre possible leur ajout dans un environnement des turbines à gaz où peu de place est disponible pour eux constituera un défi majeur.

Comme toujours en matière de système de filtration pour turbines à gaz, le choix de medias filtrants optimum et leur intégration au sein d’un système sophistiqué dont le pilotage nécessite une instrumentation spécifique constitueront des facteurs clés de succès.

La conception et la construction d'un système de filtration pour turbines à gaz font appel à des compétences techniques pluridisciplinaires devant toutes être du meilleur niveau, la performance de la technologie s'y rapportant et sa durabilité n'étant pas les moindres des critères de qualité des équipements commercialisés par ITS que l'on peut solliciter pour tout projet relatif aux systèmes d’admission d’air.