Dans de nombreux établissement recevant du public (ERP), des cloisonnettes constituent un moyen efficace pour améliorer le confort acoustique et diminuer le bruit, qui se distingue par sa facilité d’implémentation.

Nul besoin de se préoccuper des supports, du mode de pose, des conditions d’installation y compris les moyens de levage, d’échafaudage et les contraintes liées aux coactivités - toutes choses du ressort d’une équipe de pose spécialisée lorsqu’il s’agit de l’installation de panneaux muraux ou de plafond suspendu et ce à quoi ITS et ses partenaires commerciaux peuvent par ailleurs pourvoir, quand cela est requis-.

En effet, les cloisonnettes nécessitent seulement d’être déballées et posées telle qu’elles, ce qui en général peut être effectué par de nombreuses personnes, quelles que soient leurs attributs habituels.

Même lorsqu’elles ne sont pas sur roulettes (elles sont alors sur piètements), les cloisonnettes sont facilement amovibles et permettent donc (comme leur nom l’indique) de cloisonner l’espace en fonction des besoins, même si ces derniers sont évolutifs.

Lorsqu’elles sont constituées de matériaux absorbant les sons, les cloisonnettes permettent d’augmenter l’aire d’absorption équivalente d’un local, dont le rapport à son volume constitue souvent, pour une hauteur donnée, un indicateur de la qualité acoustique de l’espace considéré, vis-à-vis duquel une classification normalisée est disponible, quand le temps de réverbération n’est pas utilisé pour apprécier la situation.

Le garnissage absorbant de cloisonnettes peut être réalisé au moyen de panneaux (dont le coefficient d’absorption acoustique peut atteindre 100 % aux fréquences médium-aigues correspondant à la voix humaine) qui sont tout à la fois incombustibles, nettoyables, colorés, donc tout à fait appropriés pour un grand nombre d’applications en relation avec l’acoustique des bâtiments e.g. cantines (pour les petits dans un contexte scolaire ou pour des grands dans un contexte universitaire ou professionnel), espaces de détente, bureaux paysagers.

Car au surplus, les cloisonnettes s’oppose à la propagation du bruit, ce qui est une composante importante de la qualité acoustique de tels locaux, pour garantir le confort propice à la restauration (dans tous les sens du termes) dans un réfectoire (e.g. en se préservant des discussions des tables voisines) ou l’intimité nécessaire à un travail de bureau (a fortiori s’il implique des tâches pour lesquelles l’attention doit être soutenue).

Lorsque cela est requis, les cloisonnettes peuvent comporter des parties vitrées (alors: en verre de sécurité i.e. avec 2 feuilles de verre séparées par une très fine couche - de PVB - qui, en cas de choc garantit une absence de dispersion des éclats et assure une protection résiduelle avant remplacement).

Les cloisonnettes proposées par ITS sont avec un cadre métallique peinte et sont disponibles, avec ou sans partie vitrée, en plusieurs longueurs et en 2 hauteurs, rendant possibles de nombreux agencements, maintenant ou ultérieurement, dans l’espace pour lequel les cloisonnettes ont été envisagées à l’origine, ou ailleurs.

ITS a commercialisé 40 cloisonnettes dans le cadre de l’insonorisation d’une salle de restaurant, aux fins de participer à la limitation des niveaux sonores ambiants et d’offrir ainsi aux usagers des conditions appropriées en terme de confort acoustique.