L’acoustique des salles est un champ d’activité de l’ingénierie du bâtiment qui se rapporte en particulier au confort de parole et d’écoute d’espaces dans lesquels la part belle doit leur être faite, mais aussi, en général, à l’habitabilité de locaux, dès lors qu’ils sont susceptibles d’être occupés.

Ainsi, l’acoustique des salles a vocation à permettre l’obtention, pour différents édifices dont la construction, quand elle est réussie, fait le renom de leurs bâtisseurs, de performances spécifiques, en adéquation avec de très fortes exigences techniques telles que celles requises pour des opéras, des théâtres, des cinémas, des salles de concert.

Pour de telles constructions, de nombreux indicateurs de performance sont utilisés e.g. clarté à 50 ou 80 ms (C50, C80), temps de décroissance précoce EDT (Early Decay Time), critère d'intelligibilité normalisé STI, temps central TS, définition D50, force sonore G, efficacité latérale (LF et LFC).

ITS dispose des moyens de calcul de ces indicateurs de performance acoustique des salles.

Par ailleurs, l’acoustique des salles vise à offrir des conditions de confort (selon l’ambition des parties prenantes vis-à-vis d’un projet, souvent modulée selon l’existence ou l’absence d’obligation réglementaire: acceptables, ou parfois: les meilleures possibles), vis-à-vis de lieux de vie aussi variés que halls de gare ou d’aéroport, salles de réunions, locaux d’établissements d’enseignements (e.g. locaux d’enseignement, ou d’activités pratiques, administration, bibliothèque, centre d’information et de documentation, salle de musique, salle de réunion, salle des professeurs, local médical et infirmerie, salle polyvalente, salle de restauration), salles sportives (e.g. gymnastique, athlétisme, volley-ball, hand-ball, basket-ball, tennis, escrime, tennis de table), établissements de santé (e.g. restaurants, salles de repos du personnel, locaux publics d’accueil, locaux d’hébergement ou de soins, salles d’examen ou de consultations, bureaux médicaux ou soignants, locaux et circulations accessibles au public), ou établissements d’accueil d’enfants de moins de 6 ans (atrium, salles de jeux - et d’activité - des différentes sections, locaux de sommeil, bureaux, locaux médicaux, salles réservées au personnel, halls et cages d’escaliers susceptibles d’être traversés régulièrement par des enfants)

Pour de tels locaux, le temps (la durée) de réverbération est souvent un indicateur fondamental de leur qualité acoustique.

ITS dispose des moyens de calcul de cet indicateur de performance acoustique des salles ainsi que des moyens de son mesurage sur site (e.g. avant des travaux pour effectuer un diagnostic, ou après des travaux, pour vérifier l’efficacité d’aménagements réalisés en matière d’insonorisation).

C’est le cas aussi pour d’autres lieux de vie que sont les restaurants, les bars, les lieux avec diffusion de musique amplifiée, ainsi que les bureaux et espaces associés (bureaux individuels ou collectifs, espaces ouverts, plateaux à aménager, salles de réunion/salles de formation, espaces de détente, circulations).

S’agissant de locaux de travail, la décroissance du niveau sonore par doublement de distance à la source est l’indicateur de performance en vigueur: ITS dispose aussi des moyens de simulation de cet indicateur de performance acoustique des salles ainsi que des moyens de sa mesure sur site.

Vis-à-vis de l’acoustique des salles, l’offre de service de ITS inclue les mesures sur site, la comparaison de résultats de mesure à des valeurs de référence (e.g. réglementaires ou normatives), et la formulation d’actions d’amélioration pour lesquels ITS peut aussi dimensionner et commercialiser des équipements d’insonorisation, avec ou sans installation.